Kerawa.com, les petites annonces africaines

“Kerawa.com, le Bon Coin africain”, tel est le titre donné par le journal Le Monde dans leur article rédigé sur cette jeune entreprise en croissance.

kerawa_logo

Kerawa.com (du nom d’un village camerounais) est un site de petites annonces destiné au continent africain. Il a été créé en 2008 par le franco-camerounais Nino Njopkou. Ce jeune Consultant en Organisation et en Management n’en est pas à sa première expérience entrepreneuriale. Comme il l’explique dans l’interview qu’il a accordé au magazine Le Point en Mai dernier, il a auparavant développé plusieurs plateformes répondant à un besoin de services en Afrique.

Les annonces regroupent majoritairement des offres d’emploi, des annonces immobilières, automobiles, du matériel électronique/high-tech, mais également des offres de services.Elles proviennent principalement de TPE qui ne peuvent pas investir dans la communication pour leurs produits. Kerawa.com inclut dans sa cible autant les individus (C to C) que le milieu professionnel (B to B).L’idée est de “s’inspirer de ce qui marche en Europe pour construire son propre succès en Afrique”, tout en s’adaptant aux réalités du marché.

Le site d’annonces reste une innovation sur le marché africain. En effet, les sites de petites annonces restent encore peu nombreux et l’intensité concurrentielle faible et segmentée géographiquement (Afribaba sur l’ensemble de l’Afrique ou encore Ady.ng au Nigéria par exemple). Néanmoins, la start-up a du faire face à des difficultés telles que le taux de pénétration d’Internet. Par ailleurs, les annonces en ligne ne sont pas aussi ancrées dans les moeurs en Afrique qu’en Europe.“Malgré nos peu de moyens et le faible taux de pénétration d’Internet, sans compter les difficultés de connexion, nous sommes restés dynamiques.”

Aujourd’hui, grâce à la persévérance de Nino Njopkou, Kerawa.com a pris de l’ampleur et reçoit près de 170 000 visites par mois.Fort de son succès, Kerawa.com a récolté dernièrement 200 000 dollars, soit quelque 130 millions de francs CFA, auprès de deux anciens fondateurs du site français seloger.com, mais aussi auprès de Gilles Blanchard, PDG de Zameen, un des plus grands sites d’annonces au Pakistan.

Les annonces sont aujourd’hui disponibles dans plus d’une dizaine de pays africains : Algérie, Burkina-Faso, Cameroun, Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Mali, Maroc, Mauritius, Nigeria, Sénégal, South Africa, Tanzania, Tchad, Togo, Tunisie, Uganda.

Mais qu’en est-il du Niger ?

Bien que le taux de pénétration de l’internet soit en croissance au Niger, le pays a encore du chemin à faire, par rapport à ses voisins, pour figurer parmi les premiers pays d’implantation de ce type d’initiatives.
La stratégie de Kerawa.com est de s’approprier le marché en Afrique francophone. Il est donc vraisemblable que le site d’annonces ouvrira sans tarder ses portes aux annonceurs nigériens.

Pour autant, le Niger n’est pas en reste : il existe déjà plusieurs sites nigériens de petites annonces (paniger.com, katako.net, djogolniger.com…), et je vous invite à les découvrir sans tarder.

Fatou

Sources :

http://afrique.lepoint.fr/economie/digital-kerawa-com-une-story-africaine-qui-promet-21-05-2015-1930075_2258.php
http://techmoran.com/kerawa-com-raises-200000-from-zameen-executive-to-expand-into-fracophone-africa/#sthash.5YZS3AEq.dpbs
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/05/15/kerawa-le-bon-coin-africain_4634381_3212.html

Pour aller plus loin :

http://kerawa.com
https://vc4africa.biz/ventures/kerawa-com/
http://www.paniger.com/
http://www.katako.net/
http://www.actuniger.com/?Itemid=530
http://djogolniger.com/index.php?page=item&id=1552
https://fr-fr.facebook.com/rpannonces

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s