A la découverte de l’incubateur CIPMEN du Niger

Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion lors de mes vacances à Niamey d’aller à la rencontre des membres du CIPMEN et de découvrir les start-ups hébergées. Avant de vous donner mon impression, expliquons déjà ce qu’est un incubateur d’entreprise.

cipmen

Un incubateur est une structure d’accompagnement à la création d’entreprise développant des projets innovants. Cet accompagnement se fait aussi bien en phase amont, c’est-à-dire sur la sélection des porteurs de projets, l’élaboration du plan d’affaires ou plus communément appelé Business Case, qu’au cours de la vie de l’entreprise, en mettant à disposition des locaux, en présentant des experts du domaine d’activité concerné et en trouvant des investisseurs financiers. En définitive, un incubateur vous apporte son expertise d’accompagnement de projet, vous fournit un hébergement, des bureaux et autres services, et vous met en relation avec son réseau (investisseurs, partenaires potentiels…).

En général quand on parle d’incubateur, on y associe un autre terme : celui de start-up, en français “jeune pousse”. Alors qu’est-ce que c’est une start-up ? C’est une jeune entreprise souvent innovante de par les produits qu’elle souhaite commercialiser, le service ou le concept qu’elle souhaite développer. On décèle dans ces start-ups très souvent un très grand potentiel et elles arrivent généralement à lever assez rapidement des fonds en fonction de leur évolution. Ce sont des structures très flexibles de par leur taille et qui s’adaptent assez rapidement au marché qu’elle souhaite conquérir.

Mais on ne reste pas start-up éternellement, l’objectif étant de grandir et de survivre à la féroce compétition des marchés.

Contexte mis en place, parlons de ma visite. Comme vous le savez au sein du Collectif ZZ, nous prônons fortement l’entreprenariat et le CIPMEN, en sa qualité d’incubateur, est un interlocuteur incontournable. C’est donc naturellement que j’ai accepté leur invitation pour les rencontrer dans leurs locaux.

Pour la petite histoire, le CIPMEN créé il ya deux ans, résulte d’un partenariat public-privé. Il accompagne les porteurs projets et start-ups ayant une activité en rapport avec les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’énergie renouvelable et l’environnement. On retrouve comme partenaires privés Orange, Areva, la Bank of Africa (BOA) ou encore Gamma Informatique.

Lors de ma visite, j’ai trouvé assez facilement les locaux de l’incubateur. Situé dans la zone Plateau-Mali Béro, pas très loin des locaux d’Orange Niger, son accessibilité lui offre une assez bonne visibilité. En taxi, il suffit de dire “Station Sikieye-Dar es salam Route pavée” et on y arrive. Pourquoi j’insiste sur cet aspect ? Parce que nos systèmes de localisation sont approximatifs et avoir un repère connu en face de ses locaux permet facilement d’être retrouvé. En clair, n’importe qui peut y aller avec ces informations.

Le cadre général est agréable et l’équipe accueillante. J’ai eu l’agréable surprise de rencontrer deux jeunes étudiants en informatique en Algérie Yacouba et Ousmane, deux jeunes entrepreneurs qui mettent à profit leurs trois mois de vacances pour peaufiner leur projet d’entreprise. Quel courage, quelle détermination, quelle créativité ! On sent qu’ils bouillonnent d’idées et débordent d’envie. Je suis émerveillée devant tant de passion et de motivation, d’envie de travailler, d’œuvrer à un Niger meilleur. A leur âge je n’avais malheureusement pas autant d’ambition et je suis contente de voir que les générations futures commencent très tôt à préparer leur avenir. Voilà pourquoi sensibiliser les jeunes assez tôt à l’entrepreneuriat est important !

Faty, la Project Management Officer me présente un peu toute l’équipe du CIPMEN : Ephrem le business developer, Houssein le Community Manager, Salissou le Manager. Je rencontre également Rabia qui fait la promotion des femmes et des TICs. Je suis très intéressée par chacune de leur présentation et de l’envie qu’ils mettent chaque jour à accomplir leur mission. Je saisis leurs difficultés au quotidien : les nigériens ont tendance à croire qu’une fois l’arbre planté, les fruits sortiront immédiatement et pourront être récoltés. Or entreprendre est un processus complexe, nécessitant au début des privations personnelles comme ne pas se verser de salaire, fonctionner sur fonds propres tant que les investisseurs n’ont pas été trouvés. C’est beaucoup de labeur, de sueur et d’investissement personnel, et c’est aussi une responsabilité vis-à-vis de ses clients, de ses créanciers, de son personnel et des charges qui incombent.

cipmen 2
Source: FranceInter

Une fois les échanges avec l’équipe présente, je rencontre les autres acteurs de l’incubateur, ceux qui font son existence : les jeunes entrepreneurs. Les profils sont différents et tout aussi surprenants.

Je commence fort en rencontrant deux jeunes hommes issus de la diaspora, qui ont tout plaqué, postes et parcours brillants, pour venir créer leur entreprise nommée One orientée vers des solutions de Business Intelligence. En les écoutant, je me dis que j’aurai aimé avoir leur courage, ce courage de prendre des risques, de se lancer à l’inconnu, dans un climat des affaires très souvent hostile et de lancer son business. Ils évoquent les difficultés et le manque de financement des entrepreneurs et la nécessité de l’implication de la diaspora dans l’écosystème entrepreneurial nigérien.

Je poursuis ma visite et rencontre le directeur d’une start-up  Stratetic spécialisée dans les TIC, les media et la communication. Il me présente les travaux qu’ils ont déjà réalisés et leur approche en termes de spot publicitaire. On discute des difficultés que ses collaborateurs et lui rencontrent au quotidien. Les métiers de la communication et du marketing n’ont pas la vie facile au Niger. En effet, c’est un peu la vieille école qui mène la barque et les idées nouvelles voir innovantes ne sont pas toujours bien reçues ou du moins trouvent difficilement leur place.

Je rencontre enfin la commerciale de la société Gimafor oeuvrant dans le déploiement de systèmes énergétiques dont des moulins solaires. Elle me présente les avantages de son produit : écologique, moins cher à entretenir qu’un moulin à diesel, un service également 10f CFA moins cher. Seule ombre au tableau : l’investissement de départ, bien plus important qu’un moulin classique. Mais j’y crois, on vit bien dans un pays où nous sommes riches de soleil.

Tous me font part des difficultés qu’ils rencontrent en entreprenant : outre les mentalités, ils accentuent sur leur besoin en investissement. En effet, au Niger, les banques ne favorisent pas ces initiatives entrepreneuriales et proposent des crédits à des taux d’intérêt à faire frôler la crise cardiaque, des taux pouvant aller jusqu’à parfois 20%. Enorme pour des jeunes entreprises qui débutent à peine et qui peinent à régler toutes leurs charges. On aborde aussi la lenteur des processus nécessaires pour mener à bien son projet d’entreprise. Ils soulignent de manière générale, qu’au Niger, si dans ce qu’ils appellent le PAC (le cercle Parents Amis et Connaissances) on n’a pas le bon réseau, il est plus que difficile d’entrevoir des nouvelles opportunités, des investissements ou des partenariats.

Petite photo pour marquer ma venue en posant devant la banderole d’entrée ! Je remercie encore mes amis du CIPMEN de leur accueil chaleureux. Je rentre chez moi les étoiles pleins les yeux : j’ai eu grâce à cette visite l’image d’un Niger qui bouge, d’une jeunesse dynamique, ambitieuse et qui ne baisse pas les bras face aux obstacles. Des success stories sont à venir, des nouveaux talents à détecter pour venir écrire les prochains chapitres de l’entreprenariat au Niger.

Alors on se lance quand ?

Hariettou

Pour aller plus loin :
http://www.cipmen.org/lp/
http://www.franceinter.fr/emission-la-fabrique-du-nouveau-monde-niamey-un-incubateur-pour-innover

Publicités

One thought on “A la découverte de l’incubateur CIPMEN du Niger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s