L’éducation entrepreneuriale au Niger: qu’en est-il?

On observe de plus en plus un engouement significatif pour l’entrepreneuriat à travers le monde, et particulièrement sur le continent africain. En effet, il s’agit d’une nouvelle façon de voir les choses, très salutaire, et surtout à encourager ! Ne plus attendre après on ne sait quoi ou après qui, mais plutôt entreprendre, voir s’entreprendre : voilà une vision intéressante.

1

Les chiffres parlent d’eux même : 35% des chômeurs africains envisagent de créer leurs propres entreprises. Avec un taux de croissance démographique de 3,3% par an, le Niger compte environ 52% de jeunes de moins de 15 ans et plus du tiers dans la tranche d’âge de 15 à 35 ans. Indéniablement, l’entrepreneuriat représente un début de solution pour amorcer un développement durable et combattre la pauvreté et le chômage. Ces statistiques sont d’autant plus intéressantes quand on sait qu’en Afrique 60% des chômeurs ont moins de 25 ans.

Lire la suite « L’éducation entrepreneuriale au Niger: qu’en est-il? »

La réponse à ESAFRO

Nous vous avons publié il y a quelques jours de cela, la lettre ouverte que nous a adressée l’association ESAFRO.

Voici la réponse que nous leur avons envoyée. Nous espérons par ce biais pouvoir travailler de concert et développer des synergies dans nos activités respectives.

copy-cropped-unnamed-_2.png

Chère Anne, chers membres d’Esafro,

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons pris connaissance de votre lettre et surtout de votre engagement pour le Niger.

Depuis cette lettre, nous avons fait plus ample connaissance ; nous avons partagé et échangé, sur nos convictions mutuelles dans un premier temps, mais également sur les projets que nous portons respectivement.
Il est vrai que d’un point de vue extérieur, tout semble nous séparer ; pour autant, nous partageons la même ambition, et c’est bien là l’essentiel : valoriser les talents du Niger, avec une priorité donnée au développement qu’il soit  éducatif  ou social. Justement, la question du développement est un enjeu essentiel et celui-ci fait appel à plusieurs leviers d’intervention.

Vous avez choisi de soutenir les jeunes des milieux défavorisés, en leur donnant la possibilité de bénéficier d’une éducation appropriée. Sur ce point précis, le constat que vous dressez reflète une réalité visible à travers le pays, où trop peu de jeunes ont accès à une éducation soutenue et pérenne. Pour les plus chanceux, qui parviennent à aller au bout de leurs études et à obtenir un emploi ou se former à un métier par la suite, la méconnaissance est parfois grande car les apprentissages tout au long de la vie sont limités.  En ce sens, les actions que vous menez au quotidien sont essentielles pour soutenir et accompagner ces jeunes mais aussi ceux qui sont instruits, afin de leur permettre encore et toujours d’apprendre et de s’ouvrir au monde. Lire la suite « La réponse à ESAFRO »

La lettre d’ESAFRO

Nous avons reçu il y a quelques temps , une lettre d’Anne Vilaseca, membre de l’association ESAFRO visant à favoriser l’accès à l’éducation et à la santé et ainsi à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées des pays en voie de développement. Leur action les a conduit à travailler dans la région de Zinder  où ils ont ouvert un internat ,en partenariat avec l’association Matassa, pour permettre à des jeunes nigériens de villages isolés de pouvoir aller à l’école. Elle a souhaité nous interpellé sur certaines réalités  et souligné l’importance de l’accès à l’éducation pour tous.
C’est avec plaisir que nous partageons cette lettre qui montre les synergies possibles entre nos deux activités pourtant éloignées.
 LOGO_ESAFRO
N’hésitez pas à découvrir plus en détails ESAFRO en suivant ce lien : http://esafro.org/our-mission/ .

Lire la suite « La lettre d’ESAFRO »

Quick-Do BookBox, le livre numérique au secours de l’éducation et de la culture

Le partage et la mise à jour des connaissances ont toujours représenté un handicap dans les systèmes d’éducation en Afrique. Avec une pauvre industrie de la culture et notamment du livre, on ne retrouve pas suffisamment de diversité dans les supports de connaissances. Aussi, la transmission et le partage de savoirs se font majoritairement par le bouche à oreille ou via des livres édités dans les années 60 qui régissent encore les programmes scolaires.

Quick-Do, start-up fondée en France par le camerounais Dominique Buende, a pour but de réconcilier les Africains à la culture du livre via le numérique. L’objectif de Quick-Do Bookbox est de promouvoir l’accès à la culture et à l’éducation pour tous dans les pays du « Sud ». Lire la suite « Quick-Do BookBox, le livre numérique au secours de l’éducation et de la culture »