L’éducation entrepreneuriale au Niger: qu’en est-il?

On observe de plus en plus un engouement significatif pour l’entrepreneuriat à travers le monde, et particulièrement sur le continent africain. En effet, il s’agit d’une nouvelle façon de voir les choses, très salutaire, et surtout à encourager ! Ne plus attendre après on ne sait quoi ou après qui, mais plutôt entreprendre, voir s’entreprendre : voilà une vision intéressante.

1

Les chiffres parlent d’eux même : 35% des chômeurs africains envisagent de créer leurs propres entreprises. Avec un taux de croissance démographique de 3,3% par an, le Niger compte environ 52% de jeunes de moins de 15 ans et plus du tiers dans la tranche d’âge de 15 à 35 ans. Indéniablement, l’entrepreneuriat représente un début de solution pour amorcer un développement durable et combattre la pauvreté et le chômage. Ces statistiques sont d’autant plus intéressantes quand on sait qu’en Afrique 60% des chômeurs ont moins de 25 ans.

Lire la suite « L’éducation entrepreneuriale au Niger: qu’en est-il? »

Ushahidi : l’application kényane qui s’invite dans le monde entier

Les contextes de violence sont très souvent constatés dans de nombreux pays africains : que ce soit des violences faites aux femmes, des violences sur fond de crise électorale ou encore des conflits ethniques ou religieux.

Fin 2007, le Kenya est frappé par des troubles post-electoraux aux allures de guerre civile et/ou de quasi conflit ethnique. L’information devient alors plus que cruciale pour les kényans qui peinent de plus en plus à savoir ce qui se passe dans leur pays, par manque de couverture médiatique. Ory Okolloh, avocate et activiste kényane, appréhende beaucoup que les troubles ne dégénèrent au Kenya. Elle comprend le besoin de partager les informations sur les lieux sensibles soumis à des pillages, à des violences ou autres exactions commises pendant cette crise post-électorale. C’est à partir de ce constat que Ushahidi est né.

Lire la suite « Ushahidi : l’application kényane qui s’invite dans le monde entier »

A la découverte de l’incubateur CIPMEN du Niger

Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion lors de mes vacances à Niamey d’aller à la rencontre des membres du CIPMEN et de découvrir les start-ups hébergées. Avant de vous donner mon impression, expliquons déjà ce qu’est un incubateur d’entreprise.

cipmen

Un incubateur est une structure d’accompagnement à la création d’entreprise développant des projets innovants. Cet accompagnement se fait aussi bien en phase amont, c’est-à-dire sur la sélection des porteurs de projets, l’élaboration du plan d’affaires ou plus communément appelé Business Case, qu’au cours de la vie de l’entreprise, en mettant à disposition des locaux, en présentant des experts du domaine d’activité concerné et en trouvant des investisseurs financiers. En définitive, un incubateur vous apporte son expertise d’accompagnement de projet, vous fournit un hébergement, des bureaux et autres services, et vous met en relation avec son réseau (investisseurs, partenaires potentiels…).

En général quand on parle d’incubateur, on y associe un autre terme : celui de start-up, en français “jeune pousse”. Alors qu’est-ce que c’est une start-up ? C’est une jeune entreprise souvent innovante de par les produits qu’elle souhaite commercialiser, le service ou le concept qu’elle souhaite développer. On décèle dans ces start-ups très souvent un très grand potentiel et elles arrivent généralement à lever assez rapidement des fonds en fonction de leur évolution. Ce sont des structures très flexibles de par leur taille et qui s’adaptent assez rapidement au marché qu’elle souhaite conquérir.

Mais on ne reste pas start-up éternellement, l’objectif étant de grandir et de survivre à la féroce compétition des marchés.

Contexte mis en place, parlons de ma visite. Comme vous le savez au sein du Collectif ZZ, nous prônons fortement l’entreprenariat et le CIPMEN, en sa qualité d’incubateur, est un interlocuteur incontournable. C’est donc naturellement que j’ai accepté leur invitation pour les rencontrer dans leurs locaux. Lire la suite « A la découverte de l’incubateur CIPMEN du Niger »

SafeBoda, l’Uber des moto-taxis ougandais

Les moto-taxis sont un mode de transport très développé dans certains pays d’Afrique.  En Afrique de l’Ouest on peut citer entre autre les célèbres Zémidjans qu’on peut retrouver à Lomé ou à Cotonou. En Ouganda, on les appelle les boda-boda et leur origine remonte à l’époque des indépendances.

Le principal avantage des moto-taxis est que le prix de la course est largement inférieur à celui proposé par les taxis classiques et qui leur permet de rester à la portée des ménages plus modestes. De plus, ils se faufilent assez facilement entre les véhicules, très pratique en période de forte affluence sur les routes. Ils peuvent éviter également les nids-de-poule qui parsèment par centaines nos routes africaines.  Et de manière assez générale, ils comblent le réseau de transport public des métropoles africaines.

http://klear.com/profile/SafeBoda
SafeBoda, conduire en sécurité

Abordons maintenant les inconvénients : principalement les nombreux accidents de la route occasionnés par les moto-taxis. Cause ou victime, les répercussions sont tout aussi terribles. Un autre inconvénient tout aussi conséquent : la pollution qui est engendrée par les nombreux véhicules à deux roues. On peut également citer les taxi-motos clandestins. Tous ces aspects contribuent à développer une mauvaise réputation autour de ce mode de transport. Lire la suite « SafeBoda, l’Uber des moto-taxis ougandais »

La box Traficash, un outil de gestion simplifié pour les PME

Comment assurer et améliorer la gestion localement et à distance de son entreprise ?
Une problématique qui se pose à de nombreux entrepreneurs africains ainsi que ceux de la diaspora africaine. Mais pas que !
Comment gérer son stock, analyser des indicateurs de performance en temps réel quand on possède une entreprise de seulement 10 employés ?
C’est à ce type de questions que se propose de répondre la start-up Wortis par le biais de sa box Traficash orientée Très Petite Entreprise et Petite & Moyenne Entreprise (TPE / PME).

box
Cliquez pour agrandir

Cette innovation technologique, lancée en Octobre 2015, réunit en un seul produit une caisse enregistreuse avec écran tactile, une imprimante thermique pour l’édition de ticket de caisse, et un lecteur de code barre. Une exclusivité sur le marché !
Dotée d’un logiciel de gestion commerciale (développement sur Android), la box Traficash se définit comme une véritable plateforme de gestion de l’entreprise, destinée autant aux petites entreprises qu’aux entreprises de taille moyenne n’ayant pas les moyens d’investir dans l’infrastructure et/ou les logiciels nécessaires à la gestion de leur activité.

Mais avant de rentrer dans le détail des fonctionnalités de la box Traficash, faisons connaissance avec l’entrepreneur qui se cache derrière Wortis et la box Traficash, et que nous avons eu l’occasion de rencontrer. Lire la suite « La box Traficash, un outil de gestion simplifié pour les PME »

La réponse à ESAFRO

Nous vous avons publié il y a quelques jours de cela, la lettre ouverte que nous a adressée l’association ESAFRO.

Voici la réponse que nous leur avons envoyée. Nous espérons par ce biais pouvoir travailler de concert et développer des synergies dans nos activités respectives.

copy-cropped-unnamed-_2.png

Chère Anne, chers membres d’Esafro,

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons pris connaissance de votre lettre et surtout de votre engagement pour le Niger.

Depuis cette lettre, nous avons fait plus ample connaissance ; nous avons partagé et échangé, sur nos convictions mutuelles dans un premier temps, mais également sur les projets que nous portons respectivement.
Il est vrai que d’un point de vue extérieur, tout semble nous séparer ; pour autant, nous partageons la même ambition, et c’est bien là l’essentiel : valoriser les talents du Niger, avec une priorité donnée au développement qu’il soit  éducatif  ou social. Justement, la question du développement est un enjeu essentiel et celui-ci fait appel à plusieurs leviers d’intervention.

Vous avez choisi de soutenir les jeunes des milieux défavorisés, en leur donnant la possibilité de bénéficier d’une éducation appropriée. Sur ce point précis, le constat que vous dressez reflète une réalité visible à travers le pays, où trop peu de jeunes ont accès à une éducation soutenue et pérenne. Pour les plus chanceux, qui parviennent à aller au bout de leurs études et à obtenir un emploi ou se former à un métier par la suite, la méconnaissance est parfois grande car les apprentissages tout au long de la vie sont limités.  En ce sens, les actions que vous menez au quotidien sont essentielles pour soutenir et accompagner ces jeunes mais aussi ceux qui sont instruits, afin de leur permettre encore et toujours d’apprendre et de s’ouvrir au monde. Lire la suite « La réponse à ESAFRO »

La lettre d’ESAFRO

Nous avons reçu il y a quelques temps , une lettre d’Anne Vilaseca, membre de l’association ESAFRO visant à favoriser l’accès à l’éducation et à la santé et ainsi à améliorer les conditions de vie des populations défavorisées des pays en voie de développement. Leur action les a conduit à travailler dans la région de Zinder  où ils ont ouvert un internat ,en partenariat avec l’association Matassa, pour permettre à des jeunes nigériens de villages isolés de pouvoir aller à l’école. Elle a souhaité nous interpellé sur certaines réalités  et souligné l’importance de l’accès à l’éducation pour tous.
C’est avec plaisir que nous partageons cette lettre qui montre les synergies possibles entre nos deux activités pourtant éloignées.
 LOGO_ESAFRO
N’hésitez pas à découvrir plus en détails ESAFRO en suivant ce lien : http://esafro.org/our-mission/ .

Lire la suite « La lettre d’ESAFRO »